Tips, Affichage Dynamique
    6 janvier 2020

    Video marketing : 5 conseils pour sa stratégie offline

    En 2019, et depuis quelques années, la video est le format préféré des internautes*. Leur consommation sur Youtube, les réseaux sociaux et les applications mobile n’a jamais été aussi grande. Et pour cause, le format video délivre un grand nombre d’informations faciles et rapides à interpréter pour le cerveau humain. Oui, une image vaut 1000 mots.

    Selon CISCO, 82% du trafic internet global sera représenté par la vidéo en 2021

    Les videos peuvent raconter des histoires, construire un imaginaire. Elles nourrissent un dialogue entre une marque et son audience. Ces histoires transmettent autant d’informations que d’émotions.
    Investir dans le video marketing c’est miser sur :

    • Un support à haute valeur ajoutée émotionnelle
    • Un format qui interpelle et fait passer plus de messages en moins de temps
    • Un format exploitable aussi bien sur des supports on-line que off-line

    Voici 5 bonnes pratiques pour intégrer les videos dans votre stratégie de communication en magasin :

    1/ Choisir le bon format

    Une fois l'objectif de la vidéo défini (présentation d'une marque ? explication d'un produit?), la question la plus importante à se poser avant de préparer un brief pour une video : quel est le niveau d’attention de ma cible en fonction de mon support ?
    La longueur de la video est un point crucial. Si un “tuto" peut durer plusieurs minutes en rayon de magasin spécialisé, une annonce promotionnelle dans une galerie commerciale ne doit durer que quelques secondes. Idem pour un contenu social sponsorisé versus une campagne "out-of-home".
    Voici 20 formats de vidéo décryptés par usage.

    2/ Démultiplier le ROI d’une vidéo

    Ce support a la réputation d’être cher et long à produire. Ce qui est souvent juste. Alors, comment optimiser son retour sur investissements ?
    Support numérique et flexible, il peut et doit être déployé sur tous les canaux on et off-line d’une marque. Déjà pour créer une harmonie dans la communication et créer un parcours media cohérent, puis dans un souci de rentabilité.
    Ces différents canaux exploitables peuvent être “owned”:

    • Les réseaux sociaux,
    • L’e-shop
    • L’affichage dynamique en magasin

    ou ils sont “paid”:

    • campagne TV
    • posts sponsorisés
    • display

    Ces supports sont à définir en fonction de l’objectif de la video : déclencher un achat ? créer de la notoriété de marque ? lancer un nouveau produit ?
    Bel exemple de la campagne pluri-media Boursorama prévue pour le cinéma, le digital, et le DOOH : https://www.cbnews.fr/marques/image-brad-pitt-ne-parle-pas-boursorama-46563

    3 / Ajouter du contexte

    Comme pour les spots publicitaires diffusés à la télévision, le contexte de diffusion en magasin est primordial et a un impact direct sur le taux de mémorisation de votre message.
    Lorsque la video est diffusée dans un contexte propice pour la cible, celle-ci lui montrera plus d’intérêt. Ce “contexte” peut être environnemental (météo, actualité, niveau de stocks, promotions, saisonnalité, promotion) ou socio-démographique (age ou sexe de l’audience).
    Exemple d’une campagne DOOH contextualisée grâce aux horaires de passage des avions :

    4/ Miser sur l’interactivité

    L’interactivité, c’est cet épisode de Black Mirror où le spectateur décide de l’issue de l’histoire. En magasin, ce peut être la prise de contrôle de l’écran avec un smartphone ou des boutons connectés. Il peut s’agir également de déclencher la diffusion de contenu en fonction de ses émotions.
    Un exemple d’une mise en place pour une marque de voiture :

     

    5/ Tirer partie des réseaux sociaux

    Pour ce qui est des réseaux sociaux, le format est très en vogue et apprécié. En magasin, si les contenus diffusés proviennent directement des internautes ou des followers, ils peuvent être difficiles à modérer. Mais ils ont un fort pouvoir émotionnel sur l’audience, car ils sont authentiques.
    Exemple d’une campagne DOOh à l’occasion de la coupe du monde de football féminin :


    Les contenus sociaux produits par les marques sont en revanche exploitables en magasin, à condition de prévoir une mise au format (en fonction des tailles, orientation et résolution des écrans). Les bandes noires sur les cotés de l’écran, due à un mauvais format, sont à proscrire !

    Choisir la video, c’est miser sur un support engageant !

    Une video a le même impact en ligne et hors ligne
    Un film publicitaire, une video de démonstration ou une interview à la Konbini ont beaucoup plus de chance d'interpeller et de capter l’attention que des posters ou des PLV en carton. L’oeil est naturellement attiré par ce format animé, qu’il soit sur un support mobile ou sur un écran d’affichage en magasin.
    Engager le spectateur
    Enfin, en ligne ou hors ligne, la video est engageante. Pourquoi ? Car elle plonge le spectateur dans l’univers complet d’une marque ou d’un produit. On les voit “vivre” : la marque est mise en scène, le produit est utilisé. Cela permet au spectateur de mieux s’identifier à la marque.

     

    Cenareo est une solution d'affichage dynamique qui permet de créer, gérer et diffuser vos contenus sur vos écrans de diffusion en toute simplicité.

    Contactez-nous pour tester la plateforme gratuitement et sans engagement.

    En savoir plus sur la solution

    Articles similaires