Affichage Dynamique

    Vers la fin du logiciel face à la technologie SaaS

    Le logiciel est apparu dans les années 80 et a connu son apogée avec des constructeurs comme IBM ou Microsoft. Dans les années 2000, il a trouvé de la concurrence avec les solutions en mode SaaS, rendues possibles par la démocratisation des connexions internet dans les entreprises. Peu à peu les professionnels délaissent les logiciels au bénéfice des plateformes SaaS, plus souples et plus évolutives…


    cloud-solution-saas

    C’est quoi SaaS ?

    SaaS est un acronyme emprunté à l’anglais qui signifie Software As A Service, soit une solution développée de la même manière qu'un service.

    • Souvent opposé au logiciel, c’est une solution intégralement hébergée sur internet (dans le “cloud” ou “cloud-based”).
    • Utiliser une telle solution Saas vous passe du labeur de l’installation : tout est intégré au navigateur internet et le programme est immédiatement utilisable.
    • Le “service” n’est plus spécifique à un poste unique, mais est accessible directement en ligne, depuis un navigateur web par exemple.
    • Une authentification (mot de passe, clé…) permet de se connecter à la plateforme web et d’accéder aux services proposés.
    • Les solutions SaaS professionnelles sont utilisées pour les visioconférences, gestionnaire de relation client (CRM), gestion des ressources humaines, messagerie... pour unifier les communications.
    • La grande souplesse de cette solution, et les dimensions sociale et collaborative contribuent à l’imposer dans le quotidien et dans les processus des entreprises.
    • Des établissements aussi divers que les assurances, les sites e-commerce ou les usines utilisent des solutions SaaS comme plateforme de pilotage pour leur fonctionnement interne.

    Quand le SaaS prend le pas sur le logiciel

    L’époque du logiciel est révolue, et laisse place au SaaS, plus à même de répondre aux attentes des entreprises :

      • Aucune installation n’est requise : Utiliser une telle solution vous passe du labeur de l’installation : tout est accessible sur le navigateur web et le service est immédiatement utilisable. Parfois, une application dédiée demande tout de même à être installée, souvent pour des questions d’optimisation de l’expérience ou de l'interface, notamment sur les appareils mobiles (mais le service est utilisable via les deux parcours).

      • Les logiciels « on-premise » (installés en local) ont une obsolescence inévitable : Le logiciel est synonyme d’achat en magasin et d’installation sur le disque dur de l’ordinateur. Il est souvent impossible de faire des mises à jour à moins de racheter la nouvelle version ou qu’un technicien ne se déplace pour effectuer la maintenance (opération payante). Faute de connexion internet, de contact avec l’éditeur du logiciel, si votre logiciel ne correspond plus à vos besoins qui eux, évoluent, il ne vous reste plus qu’à le désinstaller et à ne plus vous en servir.

      • Un service en mode SaaS est automatiquement mis à jour et renvoie l’utilisation du logiciel à l’âge de pierre. Aujourd’hui les programmes évoluent sans cesse, s’adaptent aux attentes et aux commentaires et feedback des utilisateurs. Ces mises à jour sont comprises dans l’abonnement et sont effectuées à distance, sans intervention.

      • Un système d’abonnement plus adapté : Plutôt que d’acheter un logiciel qui va périr, il convient de s’abonner à un service qui va évoluer. Le modèle SaaS n’ayant pas de durée de vie programmée, l’achat ne peut pas non plus en avoir. Le système d’abonnement est donc le plus utilisé et le plus logique : on utilise les services développés par l’éditeur du programme et on profite sans surcoût de l’assistance et des mises à jour qui l’accompagnent.

      • Pouvoir piloter partout et sur tous les supports : les solutions dématérialisées sont en général accessibles sur tous les supports : mobile, tablette, ordinateur portable… et de n’importe où, pourvu que le terminal soit connecté à internet via les réseaux mobiles 4G ou 5G. Idéal pour les personnes en déplacement ou lors de réunions etc… La question de la mobilité est un des facteurs déterminant dans le choix du prestataire.

    Connecter son système d'information à Internet ne doit plus faire peur !

    Connaissez-vous le point faible de tous les systèmes informatiques ? Ce sont les humains. Les attaques et pénétrations de hackers sont souvent rendues possibles par une erreur humaine. Le système d’architecture, qu’il soit local ou SaaS, n’est pas remis en question.

    • Toutes les banques utilisent des solutions en mode SaaS : S’il y a bien un secteur particulièrement soucieux des problèmes liés à la sécurité des données, c’est bien celui des banques. Et devinez quoi ? Toutes utilisent des solutions SaaS et ont développées des protocoles de sécurité particulièrement drastiques qui garantissent la sécurité des données. La question de la confiance que l’on peut avoir dans la sécurité des solutions SaaS n’est plus à débattre.
    • Le monde est connecté, pourquoi pas vous ? Aujourd’hui, nous avons tous accès au web. Les objets sont eux aussi en train de devenir des terminaux qui délivrent des données. C’est le monde entier qui se retrouve sur des plateformes en mode SaaS. Elles permettent de mettre en commun des informations, de travailler de manière unifiée avec plusieurs personnes ou commander des objets sans bouger de son fauteuil. Même les voitures sont connectées à Internet. C’est par exemple en adoptant une solution SaaS qu’une entreprise va débuter sa transformation digitale. Les habitudes évoluent et les entreprises doivent suivre le mouvement. Ce n’est pas qu’une question d’adaptation mais aussi d’amélioration du quotidien.

    L’affichage dynamique n’échappe pas à la révolution SaaS

    Le secteur des écrans connectés est lui aussi en train de vivre ce changement et seuls les prestataires proposant une plateforme SaaS tirent leurs épingles du jeu…

    Les besoins des gérants de réseaux de points de vente, de régies publicitaires ou de grandes entreprises ont évolué en même temps que les avancées technologiques.

      • Aujourd’hui, il est bien trop coûteux (en argent et en temps) d’installer un logiciel sur chacun des postes des communicants, et la gestion collaborative est compliquée.

      • Imposer des postes de travail fixe pour la gestion des écrans ralentit grandement la réactivité.

      • Sans compter la nécessité du déplacement du fournisseur en cas d’incident sur le logiciel qui peut rarement être résolu à distance.

      • Les attentes des professionnels sont claires : que tous les écrans présents dans tous les points de vente ou bureaux soient pilotés par plusieurs personnes réparties dans le monde entier. C'est le cas par exemple du groupe international Diana Pet Food qui communique sur écrans dans 14 pays en 8 langues différentes.


    Seule une plateforme SaaS va permettre d’agréger toutes ces informations et rendre cela possible.

     

    En savoir plus sur la solution

     

    Vous avez un projet d’affichage dynamique, demandez une démonstration.

    Articles similaires