Publié le : 6 juin 22  |  Lecture : 5 minutes

Management hybride : une nouvelle gestion d'équipe

Le management hybride désigne la gestion d’équipes sur site et en télétravail. Découvrez sont les enjeux et les opportunités de ce nouveau modèle de management.

Le télétravail et les modes de travail hybrides ont bousculé les schémas organisationnels des entreprises. Ils ont engendré la nécessité de se conformer à de nouveaux usages et de questionner les anciennes pratiques. Le management hybride constitue un élément de réponse pour garantir la qualité de vie au travail et le maintien d’équipes engagées et productives, avec plus de bienveillance, d’autonomie et de responsabilisation. Découvrez les enjeux du management hybride, ainsi que les outils sur lesquels il peut s’appuyer pour aligner et fédérer les collaborateurs autour d’objectifs communs.

 

L'évolution vers un mode de travail hybride avec le développement du télétravail

Le modèle « command and control » fait habituellement référence à un système militaire, où la direction est confiée à un commandant sur les forces attachées dans l'accomplissement d'une mission, mais également à un modèle de management. Celui-ci a été bousculé lors de la crise des subprimes de 2008 et pourrait bien être définitivement entériné avec la crise du Covid-19, qui a imposé le télétravail ou travail à distance.

À l’heure actuelle, nombre d'entreprises ont totalement adopté ce modèle et fait émerger le concept de ce mode de travail hybride. Le télétravail est en voie de devenir la nouvelle normalité, entre des journées passées dans les bureaux et d’autres depuis son domicile. Il soulève des enjeux et nécessite de repenser notre approche du travail, pour laquelle un modèle innovant de gestion d’équipes s’est progressivement mis en place : le management hybride. Celui-ci consiste à encadrer des salariés en présentiel et à distance depuis leur lieu de résidence, dans des espaces de coworking ou bien en situation de déplacement. De prime abord inenvisageable, le télétravail doit être apprécié sous l’angle des opportunités qu’il propose aux entreprises, notamment dans l’idée de réinventer les pratiques, de transformer plus rapidement l’entreprise et de faire émerger des équipes plus agiles grâce au management hybride.

Car aujourd’hui, le management hybride devient incontournable pour rester compétitif d’après l’étude menée par Mazars et OpinionWay en février 2019 : 73 % des répondants de la génération affirment souhaiter organiser eux-mêmes leurs horaires de travail.

Pour répondre à un défi organisationnel majeur, l’approche hybride remet en question le pilotage des managers, qui doivent plus que jamais s’engager vers l’autonomie et la responsabilisation de leurs équipes. Ils doivent réussir à faire coexister un modèle s’appuyant sur la confiance et un autre plus classique basé sur le contrôle et la délégation, avec une approche équitable, inclusive et engageante, visant à activer l’intelligence collective.

 

Le management hybride : les enjeux d’une nouvelle gestion d'équipe

Le management hybride modifie en profondeur les procédures et les outils des formes managériales d’hier. Son implémentation nécessite une phase de test et d'adaptation, pour offrir un cadre de travail propice à l’épanouissement et à la productivité des collaborateurs.

Le respect du droit à la déconnexion

L’hybridation du travail a pu favoriser la progression de pratiques compromettant la relation des salariés envers le numérique. Le management hybride oblige un encadrement strict des usages en dehors du travail avec le droit à la déconnexion, mais également durant les heures de travail. L’équilibre est à trouver afin que tous les outils technologiques qui facilitent les échanges et la collaboration ne tendent pas à devenir intrusifs. Visioconférences intempestives ou emails transformés en lieu d’échanges en temps réel comme sur une messagerie instantanée, représentent des pratiques à bannir pour ne pas alimenter l’hypersollicitation de la charge cognitive avec la numérisation des interactions.

Une délimitation floue des lieux de vie et de travail

Si certains disposent d’un bureau aménagé chez eux, d’autres ont besoin d’accéder à un espace de coworking pour travailler dans un environnement propice à la concentration. Dans le premier cas, les collaborateurs peuvent rencontrer des difficultés à délimiter leur vie privée de leur vie professionnelle. Dans le deuxième, outre le coût que l’accès à ces espaces représente, c’est surtout une perte de confidentialité qui peut s’observer dans ces lieux communs. Au cœur de l’entreprise, cette dernière décennie a connu l’abandon progressif des bureaux individuels au profit des open spaces ou espaces partagés, afin de faciliter la communication et de réduire la superficie des locaux pour des considérations financières. Or aujourd’hui, de nombreux salariés dénoncent l’impact des interruptions répétées à cause des mouvements ou du bruit dans ces espaces collectifs. L’hybridation du travail reposant sur un partage de temps entre différents lieux au cours d’une même semaine, l’open space se révèle à l’heure actuelle inadapté et obsolète aux enjeux du management hybride.

Un cadre souple, mais organisé

Si les candidats aspirent à plus de liberté, de flexibilité et de souplesse et que les modes de travail hybrides y tendent, il n’est pour autant pas question d’abandonner toute forme de management ou encore de conserver les anciens automatismes de contrôle abusif. Le cadre managérial autrefois tangible et physique était assuré par le lieu de travail ; aujourd’hui, le manager est seul à l’incarner. À cet effet, le management hybride contraint les managers à devenir ubiquitaire et à jongler en permanence entre du management en présentiel et à distance. Son rôle est de maintenir une forte cohésion d’équipe dans un modèle par nature inégalitaire, qui favorise des relations asymétriques entre collaborateurs. Pour réussir, le management hybride doit porter l'émergence d'un cadre managérial vertueux et égalitaire, qui régule l’organisation du travail et responsabilise chaque collaborateur. Les managers doivent être délestés de cette logistique chronophage et énergivore, au profit de la gestion pure de l’équipe pour gagner en fluidité et en efficacité.

Une nouvelle approche de l’évaluation des performances

Le télétravail a mis à mal la culture du présentéisme, qui valorise le travail du collaborateur par le prisme de son temps de présence au bureau. Le management hybride apporte de nouveaux modes d’évaluation des performances et de la contribution d’un collaborateur, avec un pilotage plus opérationnel basé sur des objectifs rapprochés et concrets. En effet, il n’est évidemment plus possible de continuer à vouloir apprécier le travail de ses collaborateurs par leur temps de présence au bureau lorsqu'ils se trouvent à distance. Délimiter un champ d’action afin de permettre l’atteinte d’un objectif constitue une technique plus appropriée au travail hybride, où le manager délègue plus et fait preuve de lâcher-prise. Le management hybride se base sur une culture du résultat et demande un management plus responsabilisant, où managers et collaborateurs définissent leurs objectifs dans un climat de confiance totale.

 

L'utilisation des outils digitaux dans le management hybride

Forcées de s’adapter dans l’urgence, les entreprises n’ont pas eu le temps de mettre en place les processus nécessaires pour passer d’échanges en présentiel à des échanges à distance. Rapidement, tous les profils d’une entreprise indifféremment de leur métier, de leur âge et de leur niveau d’aisance avec les outils numériques, ont dû s’emparer de différents outils de visioconférence, de plateformes collaboratives et d’espaces de documents partagés. Véritables facilitateurs pour certains et véritables fléaux pour d’autres, ces nouveaux outils de la digital workplace ont demandé aux équipes de faire preuve d’une grande agilité et d’une forte adaptabilité.

Le challenge pour les managers dans ces modes de travail hybride est de parvenir à imposer des usages et rituels inédits, afin de maintenir un lien hiérarchique doublé d’un lien entre les membres de l’équipe. Ce contexte nécessite le recours à des outils de communication adaptés et surtout acceptés par tous, afin de faciliter la collaboration et rendre possible la réussite des projets à distance.

CenareoAppTeams

La solution Cenareo logiciel de communication interne, est un outil de collaboration performant qui se déploie dans la digital workplace de l’entreprise. Multicanal, il permet de générer l’engagement des collaborateurs en transformant n’importe quel écran — smartphones, tablettes, PC et écrans d’affichage dynamique — en supports de diffusion puissant et attractif. Grâce à son intégration aux outils collaboratifs, la solution Cenareo décuple les performances de vos campagnes de communication interne pour répondre aux enjeux du management hybride. Par le biais de la diffusion de messages unifiés, impactants et pertinents auprès de tous, les managers peuvent connecter leurs équipes sur sites, en télétravail et sur le terrain en un clic. Elle devient un véritable repère centralisé, qui garantit l’inclusivité numérique des collaborateurs.

En savoir plus sur la solution

Pour garder le lien dans un contexte d’hybridation des modes de travail, le manager doit proposer une expérience collaborateur unifiée afin de favoriser l’unité et la cohésion d'équipes. La solution Cenareo dédiée à l’affichage dynamique en entreprise décuple l’engagement des équipes, mais aussi leur productivité et leur efficacité. Elle participe à développer l’esprit de collaboration, en maximisant la portée des messages pour tendre vers toujours plus de performances et d’inclusivité.

Demander une démonstration