Publié le : 6 sept. 21  |  Lecture : 3 minutes

Retail : 4 indicateurs de performance des écrans en magasins

Affichage dynamique et Retail : Découvrez les indicateurs clés de performance pour mesurer et optimiser l’impact des écrans sur la performance des magasins.

Les écrans au service de la performance retail 🚀

Une étude de l’IFOP révèle que 70 % des français prêtent attention aux écrans digitaux. Une statistique bien connue des retailers qui n’ont pas hésité à utiliser l’affichage dynamique pour communiquer plus efficacement.

 

Positionnés dans les rues, les vitrines ou à proximité des caisses, les bénéfices des écrans recensés par les enseignes sont nombreux :

 

  • drainer plus de trafic
  • améliorer l’expérience client
  • mettre en avant des produits et des offres
  • augmenter le panier moyen
  • mieux fidéliser ses clients
  • améliorer leur image de marque
  • booster la performance des équipes de vente en interne

 

guide ecran magasin indicateurs

Reste néanmoins pour les retailers à mesurer concrètement le ROI de leur communication sur écrans. Des KPI spécifiques au secteur du retail permettent de mieux monitorer les campagnes d’affichage dynamique et d’améliorer en continu la rentabilité des magasins.

Quels sont ces KPI retail et à quels enjeux de performance répondent-ils ?

 

KPI Retail 1 : le trafic en point de vente 👫

Pour les enseignes qui disposent d’un réseau de points de vente, drainer davantage de trafic en magasin est une priorité.

“80 % des consommateurs se rendent en magasin car un affichage a d’abord retenu leur intérêt”

Accenture - 2019

Une donnée qui conforte le choix des retailers d’utiliser l’affichage dynamique à l’extérieur des magasins ou dans les vitrines avec une finalité “drive-to-store”.

 

Les indicateurs clés à suivre : Pour mesurer concrètement l’impact des écrans dans la génération de trafic “physique”, il sera ainsi conseillé de mesurer quotidiennement l’affluence en magasin. En complément, le temps passé par le visiteur sur place offrira aussi un révélateur pertinent.

 

Autre indicateur clé à suivre : le nombre d’interactions entre les potentiels visiteurs et les écrans placés en vitrine. Cette donnée peut facilement être mesurée grâce à l’installation de capteurs qui permettront d’affiner sa connaissance client avec le recueil d’informations socio-démographiques telles que l’âge ou le sexe des futurs clients.

 

Dernier KPI retail à exploiter : l’attractivité d’un magasin. Pour le calculer, il suffira d’établir le rapport entre les personnes qui se sont effectivement rendues en magasin et le trafic extérieur global.

 

KPI Retail 2 : l’évolution des ventes 📈

L’accroissement du chiffre d’affaires constitue bien sûr la finalité ultime des retailers, et le meilleur indicateur de performance d’un magasin. Pour répondre à cet objectif, les écrans sont par exemple utilisés pour attirer l’attention sur le lancement d’un nouveau produit ou service. Ils seront aussi pertinents pour mettre en avant des offres spéciales ou promotionnelles.

La communication sur écrans permettrait une augmentation moyenne de 24 % sur les ventes (POPAI).

 

Les indicateurs clés à suivre : Pour mesurer la performance retail de son affichage dynamique, il suffit de constater le dynamisme des ventes sur un produit dès lors qu’il aura bénéficié d’une communication sur écran. Pour aller plus loin, il faudra aussi prêter attention à l’évolution du panier moyen.

 

Le taux de conversion en point de vente sera également un indicateur de performance à suivre. Pour le calculer, il suffit d’étudier le nombre de tickets de caisse émis par rapport au nombre d’entrées en magasin.

 

KPI retail 3 : l’image de marque 🌟

La stratégie phygitale qui consiste à digitaliser les points de vente répond aussi à d’autres enjeux des retailers : moderniser leur image et rendre leur marque plus influente. Les enseignes auront ainsi tendance à relayer sur des écrans “in-store” leurs publications de réseaux sociaux, ou à mettre en place des jeux concours et autres contenus interactifs.

Les indicateurs clés à suivre : La viralité des contenus et l’engagement des cibles sur les actions menées constitueront les indicateurs clés de performance pour déterminer le ROI de l’affichage dynamique dans une stratégie d’influence et d’image de marque.

 

En parallèle, il sera également pertinent de mener des études qualitatives (questionnaires clients) pour apprécier plus finement le rôle joué par les écrans dans la perception d’une marque par ses cibles.

 

KPI retail 4 : Expérience client et fidélisation 🛍️

Positionnés habilement dans un magasin, en caisse, en vitrine ou à l’entrée, les écrans sont d’excellents outils pour améliorer l’expérience client et la performance d’un magasin. Marion Montambaux (Boulanger) se félicite ainsi de constater pour ses clients que “le temps d’attente perçu semblait plus court de deux à quatre minutes quand il y avait un écran”. Une bonne pratique qui “impacte de façon inconsciente la satisfaction client et qui joue donc aussi sur le ROI”. ecran magasin boulanger

Une étude POPAI montre ainsi que 79 % des personnes interrogées trouvent que l’affichage dynamique permet de diminuer la sensation d’attente. Une expérience client optimisée qui permettra aussi à des clients de revenir plus facilement en magasin.

 

Indicateurs de performance à suivre : Pour mesurer la façon dont les écrans s’intègrent dans le parcours d’achat phygital (ROPO), et outre le temps d’attente perçu, il sera utile de mener des questionnaires de satisfaction.

 

Autre indicateur à suivre pour un magasin, sa capacité de rétention : un KPI qui servira à mesurer la fidélisation client. Il sera possible de l’étudier en analysant finement l’historique des visites en le mettant en rapport avec ses campagnes d’affichage dynamique.

En savoir plus sur la solution

Cenareo aide les enseignes à booster leur performance retail grâce avec des campagnes d’affichage dynamiques ROIstes pilotées par des KPI retail qui optimisent l’impact des écrans en point de vente.