Publié le : 12 déc. 22  |  Lecture : 3 minutes

Éteindre les enseignes la nuit : la législation en matière de sobriété énergétique

Découvrez la réglementation en vigueur concernant l'extinction des enseignes la nuit pour rendre vos campagnes d’affichage dynamique plus responsables.

Prisé dans l’univers du retail et du commerce, l’affichage dynamique repose sur l’activation d’écrans digitaux et implique une certaine consommation d’énergie. Pour limiter son impact sur l’environnement, il n’est donc plus rare de choisir d’éteindre les enseignes la nuit. Alors, comment utiliser l'affichage dynamique tout en étant éco-responsable ? Explications.

Zoom sur le décret sur la tension énergétique

En France, le gouvernement encourage les entreprises à éteindre leurs enseignes la nuit depuis quelques années déjà. Les publicités lumineuses doivent être inactives sur des créneaux horaires spécifiques. Il s’agit d’une obligation légale visant à accélérer la transition énergétique. L’article R581-35 du Code de l'environnement oblige tous les bâtiments, commerces et entreprises à éteindre leurs publicités lumineuses entre 1 heure et 6 heures du matin. Certaines installations ne sont pas concernées, à l’instar des gares et aéroports. Dans le cadre du plan de sobriété énergétique déployé par le gouvernement, la généralisation s’étend à toutes les communes et prévoit l’extinction complète des publicités en cas de situation forte de tension du système électrique. Le décret n° 2022-1331 du 17 octobre 2022 ajoute cette notification. Sont concernées notamment les publicités numériques et d’autres publicités rejoindront la liste énoncée dans l’article L.143-6-2 du code de l’énergie d’ici le 1er juin 2023.

 

Cenareo, une entreprise en avance sur son temps

En plus d’éteindre les enseignes la nuit, d’autres actions aident à réduire drastiquement la consommation énergétique. Conscient des enjeux environnementaux et dans une démarche éco-responsable, Cenareo n’a pas attendu la législation pour se soucier de la consommation de ses équipements. Le matériel plus responsable proposé par les fabricants et les concepteurs vise à réduire l'énergie consommée par les écrans d'affichage dynamique. Le système de gestion de contenu comporte pour sa part toute une dimension dédiée au pilotage de l’allumage des écrans digitaux. En plus d’être un geste considérable pour la planète, il s’agit aussi d’une économie à réaliser sur les factures d’énergie pour tous les acteurs employant notre solution.

Définir des horaires d’allumage

L’affichage dynamique retail éco-responsable commence par le réglage des horaires d’allumage. Il est possible de réduire au maximum sa consommation d’énergie en optant pour une plage horaire adaptée. C’est le cas avec Cenareo qui intègre cette fonctionnalité à son logiciel : même à distance, il est possible de piloter l’ensemble de votre parc d’écrans. Les écrans s’arrêtent à la fermeture des magasins et peuvent être paramétrés automatiquement pour éviter tout oubli ou s’activer en fonction du passage des clients. Avec un tel système, éteindre les enseignes la nuit n’est plus une contrainte, la gestion de l'affiche dynamique est facilitée.

En savoir plus sur la solution

Les exceptions au décret sur la tension énergétique

Plusieurs installations sont écartées du décret qui vise à éteindre les enseignes la nuit. Les aéroports, les gares et le mobilier urbain affecté aux services de transports sont notamment concernés. Faisons le point.

Affichage numérique dans les gares et aéroports

Les affichages dynamiques et autres panneaux publicitaires à images fixes installés à proximité des aéroports, des gares ferroviaires et des gares routières échappent à la réglementation. En effet, ils ne sont pas assujettis au décret. Néanmoins, ils ne sont tolérés que sous certaines conditions et peuvent être fonctionnels uniquement pendant les heures de service.

Le mobilier urbain affecté aux services de transport (bus, tram…)

Dans le secteur des transports en commun, il y a là aussi des exceptions. À l’heure actuelle, le mobilier urbain installé aux abords des arrêts de bus, métro ou tramway peut continuer à afficher des publicités et laisser actifs les écrans digitaux. Toutefois, en dehors des horaires de service, le mobilier urbain devra être éteint. L'obligation d'extinction des publicités lumineuses placées sur mobilier urbain (DOOH) n’entrera en vigueur qu’au 1er juin 2023.

Notez également que, dans le cadre de certains évènements, un arrêté municipal préfectoral pourra stopper ou prolonger l’ouverture de tels supports de communication.

Les lieux clos

L'obligation d’éteindre les enseignes la nuit s’applique sur tout le territoire, mais ne cible que les publicités extérieures. Celles situées à l’intérieur des lieux clos font donc exception à la règle. Les magasins, centres commerciaux, gares, stades ou encore parkings souterrains ne sont pas impliqués.

 

Les sanctions encourues pour non-respect de la réglementation

Depuis le 5 octobre 2022, ne pas éteindre les enseignes la nuit fait l’objet de lourdes sanctions. En cas de non-respect de la réglementation, le préfet édicte une mise en demeure. Un délai de cinq jours est laissé aux commerçants et entreprises pour se conformer au récent décret. À défaut, ils encourent une amende variant entre 1 500 et 7500 euros selon qu’il s’agit d’une personne physique ou morale.

Il est possible de continuer à utiliser l’affichage dynamique sans pour autant mettre de côté l’aspect écologique. Luttez contre la pollution lumineuse en adoptant un logiciel d’affichage dynamique adapté. Optez pour des écrans moins énergivores, référez-vous aux différentes étiquettes énergies et veillez à leur bonne réparabilité. En choisissant une solution de gestion adaptée, pilotez et réglez à la seconde près l’extinction et l’allumage de vos écrans digitaux.

En savoir plus sur la solution

 

Dans la même catégorie

  • Affichage Digital Glocal : mixez facilement contenu local et global

    Lire l'article
  • Contenu généré par l'utilisateur dans l'affichage dynamique : quels intérêts et bénéfices ?

    Lire l'article
  • Intégrer les médias sociaux à l'affichage dynamique : méthodologie et bénéfices

    Lire l'article
  • 5 étapes pour mettre en place une narration visuelle au sein de votre affichage dynamique

    Lire l'article
  • Intégrer les avis Google à votre affichage dynamique en magasin

    Lire l'article
  • L'affichage dynamique au service du management collaboratif

    Lire l'article
  • Affichage dynamique : des exemples maximiser la performance de vos écrans

    Lire l'article
  • Affichage éco-responsable : adoptez une publicité plus verte !

    Lire l'article
  • La réglementation à connaître pour l'installation d'un écran publicitaire

    Lire l'article
  • Affichage dynamique : glossaire

    Lire l'article
  • 5 étapes pour créer une publicité efficace

    Lire l'article
  • Les apports de l'intelligence artificielle pour l'affichage dynamique

    Lire l'article
  • Analyse des données clients et affichage dynamique : quelles relations ?

    Lire l'article
  • L'impact des écrans de communication sur la mémorisation des messages liés au contexte

    Lire l'article
  • Les meilleures campagnes DOOH de l'histoire de la publicité

    Lire l'article
  • Cenareo se connecte à EcoWatt pour une communication responsable

    Lire l'article
  • Les avantages de l'affichage dynamique dans les centres commerciaux

    Lire l'article
  • Affichage dynamique : le bilan 2022 et les tendances pour 2023

    Lire l'article
  • L'affichage dynamique au service de la smart city

    Lire l'article
  • Pourquoi utiliser l'affichage dynamique en salle de sport ?

    Lire l'article